Angels of tomorrow


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sasha Levinsky

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasha Levinsky
Admin
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 27/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Crédit de l'avatar: Lunatic Café
Topic:
Liens:

MessageSujet: Sasha Levinsky   Sam 28 Aoû - 21:40

♠ ANGELS OF TOMRROW ♠





feat Hayley Williams



    " En bref ..."
    ¤ NOM : LEVINSKY
    ¤ PRÉNOM : Sasha
    ¤ AGE : 21 ans
    ¤ ORIGINE : Anglais
    ¤ RACE ( vampire, hybride etc.) : Humaine
    ¤COULEUR DES YEUX-POUVOIR: Vert





Présentation sous forme de RP




Journal de Sasha
Août 2005

Je ne suis pas une grande fan des journaux intimes. Jusqu'à présent, je n'en ai jamais ressenti l'utilité, ni même l'intérêt. Faut dire, je n'avais encore jamais vécu d'événement particulièrement marquant. La plupart du temps, je me contente de prendre des photos, jugeant cela nécessaire pour conserver mes souvenirs. Aujourd'hui, je me rend compte qu'il est parfois utile de mettre des mots, de coucher sur papier les événements qui viennent de se produire. La raison de ce changement? Une révélation, un monde nouveau qui vient tout juste de s'ouvrir à moi. Il semble m'engloutir avec force, m'empêchant de pouvoir un jour faire marche arrière. Une fois qu'on apprend l'existence de ce monde, qu'on en a réellement pris conscience, qu'on l'ai accepté, il est alors impossible de revenir à une vie normale. Il est alors impossible de faire comme si de rien n'était... car on sait. Je sais qu'à chaque coin de rue, la mort aux longues dents peut m'attendre. Mais je sais également que mon ami aux canines aussi longues et acérées veille sur moi.

Je suis Sasha Levinsky, j'ai 16 ans et mon meilleur ami est un vampire de 27 ans, 8 mois et 2 semaines. Suis-je folle? Sommes nous fou? La folie est une chose dont on est tous atteint. Seul les degrés varient. En tout les cas, je ne suis pas plus folle qu'une autre. Je sais ce que j'ai vu, ce que j'ai entendu. La marque que j'ai sur mon cou témoigne d'ailleurs de ce que j'ai appris. Non, mon meilleur ami, Yann Villebet, ne m'a pas mordu. Il a été, au contraire, mon sauveur. Je pense que sans lui, ce soir je serais morte. Sans lui, je ne pourrais pas écrire sur ce journal. D'ailleurs, cher journal, comment vais-je te baptiser? Sasha Junior? Pizza? J'aurais bien aimé t'appeler Jade, mais... un journal... c'est masculin. Je me contenterais donc d'Alec. Nous verrons bien si, avec le temps, je me sens plus inspirée dans le choix de ton petit nom. En attendant, revenons en à moi et cette terrible révélation. J'écris terrible, car je suis encore sous le choc. Ma main en tremble encore. J'aimerais t'en dire plus, mais il est l'heure d'aller dîner, et je dois ensuite retrouver mon meilleur ami, justement. Il m'a promis de tout me raconter en détail. J'espère qu'il ne m'a pas menti sur ce point. Je n'arrive d'ailleurs pas à comprendre pourquoi il ne m'a rien dit avant. Il sait qu'il peut me faire confiance. Et quand bien même j'aurais l'idée de le raconter à quelqu'un, qui serait assez fou pour me croire? Moi même, j'ai eu du mal à me faire à l'évidence alors que c'est dans mon cou, qu'un mort ambulant est venu se faire les crocs.

C'est maintenant avec une certaine nostalgie que je relis cette première page, de ce premier journal. Depuis cet épisode, 5 longues années se sont écoulées, et bon nombre de choses ont changés. Pour commencer, cette soirée avait annoncé la fin de notre amitié, mais ça... je ne le savais pas encore.

Flash Back


Dans cette seconde d'éternité, mon regard se plantait dans le sien. Que cherchait t-il à me faire comprendre? Mon cerveau renonçait à analyser la situation, tant cétait surréaliste. En un instant, mon monde venait de basculer. Notre monde venait de prendre une tournure étrange, différente. Sa peau glacée contre ma peau bouillonnante m'arrachait un frisson délicieux. Non, tout simplement impossible. Dans la lutte qui avait était notre, cet instant ne nous était pas permis. Autant de tendresse dans son regard noir était tout simplement indécent . Pourtant, je restais près de lui, à écouter un cœur qui ne battait plus. Comment pouvait t-il en être ainsi? Comment avions nous été entraînés dans cette danse mortelle? Il déposa ses lèvres glacées contre mon front, dans un délicat baiser, il me murmurait qu'il devait partir. Non! Je ne voulais pas qu'il parte. Pas maintenant, pas si tôt. Le sol semblait s'ouvrir sous mes pieds. La terre allait m'engloutir et de moi, il ne resterait rien. Tout ne sera que néant sans lui dans ma vie. Tout ne sera que tristesse et démence. Mon étreinte sur sa main se resserrait. Mes yeux le suppliaient. Il ne pouvait m'abandonner de la sorte.

- Rester auprès de toi m'est difficile, murmura t-il.
- Rester loin de toi est une véritable déchirure, avais-je répondu, larmoyante.
- Je représente un danger pour toi, insistait t-il, douloureusement.
- Non... non, avais-je soufflée de ma voix cassée.

Je passais mes bras autour de ses hanches, enfouissait mon visage au creux de son cou. Tout ses muscles s'étaient raidis. Son odeur délicate emplissait mes narines, divine tentation, terrible supplice de devoir m'en passer. Une légère brise secouait mes rideaux, caressait ma peau, et me donnait la chair de poule. Les bras de Yann m'encerclaient, m'emprisonnant dans une prison de glace. Il y avait de cela quelques jours, quelques heures, tout n'avait 'été que moquerie, pic en tout genre, plaisanterie. Un jeu dangereux de séduction et de coups bas. La promesse qu'aucun de nous ne rendra les armes. Et voilà à quoi nous avions été rendu. A une séparation difficile. Un monde insoupçonné m'avait été dévoilée... un peu par mégarde. Mais ce que je ne comprenais pas, c'était pourquoi il prenait la fuite? Je sais, en revanche, que j'aurais dû avoir peur. J'en restais incapable. Il posa sa main sur ma joue, caressa avec délicatesse ma peau, avant de glisser son doigt sous mon menton, relevant ainsi mon visage inondé de larmes silencieuses.

- Sasha, chuchotait t-il, tout contre mon oreille, tu ne comprends rien.
- Alors... explique moi.
- Je te désire. Je désire ton corps.
- En quoi est-ce mal?

Il embrassa ma tempe, déposa ses lèvres sur mon cou. Une agréable décharge électrique parcouru mon corps. Ses dents effleurent ma peau, subtilement, tel une plume. Ses mains prirent appuies sur la chute de mes reins. Nouveau frisson.

- Car je désire également ton sang.

Sa voix ce faisait menaçante. J'avais récemment découvert sa nature véritable, mais il restait à mes yeux le même.

- N'essaie pas de me faire peur, ça ne prend pas avec moi.

Il se détacha précipitamment de moi, émettant un grognement. Son geste m'était atroce. Une entaille profonde me lacera le cœur. Il voulait m'éloigner de sa vie. Pourquoi? Pourquoi ne voulait t-il plus de moi? Si c'était mon sang qu'il voulait, alors je le lui donne. Pour lui, j'aurais été prête à tout. Même à me damner. Je crois que c'est justement ça, qui lui avait fait peur. Je ne peux me séparer de lui.

- Je dois partir.

Ces mot résonnèrent durement à mon oreille. Si il franchissait cette porte, je savais qu'il ne reviendrait pas. Impossible de laisser une telle chose se produire. Je l'attrapais vivement par le poignet, complétement affolée.

- Attends...

Sans la moindre considération pour moi, il se dégagea aisément et franchit la porte. Cette porte. Plus jamais! Jamais je ne le reverrais. Jamais. Ce mot résonnait, se répercutait dans ma tête. Comme un vide, un gouffre, j'avais l'impression qu'on m'avait arraché tout les membres. Mal! J'avais terriblement mal. Une douleur intense qui transperçait mon cœur et m'affligeait de tout son poids. Tout devenait flou, si flou. Est-ce mes larmes qui brouillaient ma vision. Aucune idée. Comme un poids mort je m'écrasais lourdement au sol, évacuant cette rage, cette haine. Je ne comptais plus le nombre de cri qui s'étranglèrent au fond de ma gorge. Il me laissait seul, sans personne, sans attache. Sans rien. Rien. Je me retrouvais dépossédée de la seule personne qui savait me faire rire. Pourquoi est-ce toujours les personnes qu'on aime le plus qui nous afflige le plus de tourments? Parti. Parti je ne sais où et pour toujours. Toujours et jamais, deux parfait contraire et pourtant, jamais il ne reviendra, car il était parti pour toujours. Quand deux opposés s'attirent, ce n'est jamais bon. Le feu et la glace. La rousse et le blond. La bête et la belle. Le mort et la vivante. Ensemble nous constituons un duo improbable, d'où l'intensité de notre amitiée. Complémentaire et à la fois incompatible, je savais cette fin inévitable. Mais l'espoir est un sentiment puissant. Puissant mais pas invincible, car à cet instant tout semblait être parti, réduit à néant. Secouée par mes sanglots, le peu d'énergie qui me restait s'en allait peu à peu. La force de rien. Ni de vivre, ni de respirer, ni d'oublier.

Fin du flash Back

Tant de chose ont changé depuis cette fameuse nuit. Pour commencer, les vampires ne sont plus un secret pour personne. Tout du moins, leur existence est connue de tous. Mais seul quelques humains savent réellement ce qu'ils sont, comment ils fonctionnent. Je suis une privilégiée pour une simple raison : Je sors avec un vampire et ceux depuis environ un an. Notre relation est solide et stable. Et je suis souvent amené à rencontrer les membres faisant parti de son " clan ". Ils sont, à leur manière une famille unie... un peu ce que je n'ai pas vraiment. Mes parents n'ont pas hésité un instant à me laisser en Angleterre alors que eux, devaient partir pour la France. Des raisons professionnelles, disent t-ils... j'y crois qu'à moitié. Quoi qu'il en soit, ils n'ont émis aucune résistance quant à ma volonté de rester dans mon pays d'origine. J'y ai mes marques, mes amis, mon établissement scolaire. Cependant, je ne pouvais me payer un appartement pour moi toute seule. Avec quel argent? Alors tout d'abord, mes géniteurs me versaient de l'argent sur mon compte et je vivais en colocation. D'ailleurs, je vis toujours en colocation, en revanche, je préfère travailler et fermer la porte aux études, plutôt que de vivre aux dépends de quelqu'un. Mes parents ne savent pas que j'ai abandonné mes études. Ils savent simplement que je travail le soir, dans un bar. C'est amplement suffisant, vous me direz. A côté, je fais d'autre truc. Je donne des cours de guitares par moment, garde des marmots... bref, je gagne mon argent comme je le peux. Et si je regrette quelque chose? Non, pas vraiment. Je suis quelqu'un d'indépendante. En fait, je suis beaucoup de chose.

Si l'épisode Yann m'a beaucoup... anéantie, j'ai su rebondir. J'ai su redevenir la rousse rayonnante que j'étais avant. Je suis même encore plus fougueuse et pleine de vie qu'avant. Car je me suis rendue compte à quel point les choses sont éphémères. Ce n'est pas pour autant que je n'aime pas prendre mon temps. Il y a des choses qui me semblent importante... ma première fois ... vous savez... " Cette " première fois, est une chose pour laquelle j'accorde énormément d'importance. Pour cette raison que j'ai décidé d'attendre jusqu'au mariage. Et plus précisément, mon mariage avec Jefferson. On en a pas encore parlé... mais je garde espoir. Cependant, je ne compte pas renoncer à mon indépendance pour autant. Mariage ne sera pas synonyme de corde au cou pour moi! Même avec une bague au doigt, je continuerais à travailler dans le bar de Chris... Même si il représente la tentation à l'état pure. Enfin bref... passons ce détail. Puis, pourquoi parler de mariage, alors que rien n'est certains? J'ai tendance à trop m'emporter.






Pseudo/Surnom
Age :
Sexe ( F ou M ) : F
Ville : Nancy
Fréquence de connexion : 04/7j
Des suggestions pour améliorer le forum? Mouhahaha
Code du règlement ? Validé par moi même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelsoftomorrow.vampire-legend.com
 
Sasha Levinsky
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Skaven sous les projecteurs...
» recherche d'une charade avec le mot "cadena"
» Sasha Grayson - le loup devenu agneau...
» Please... Fix me... (Angel & Sasha)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angels of tomorrow :: Dans les coulisses ... :: Hep! C'est par ici le bureau des présentations! :: Fiches validées-
Sauter vers: